Un petit tour et puis s’en vont

par Raphael Larocque-Cyr et Philippe Germain

MONTRÉAL, Québec – À cinq semaines d’un début de saison historique pour l’Impact de Montréal en MLS, l’équipe s’est entrainée une dernière fois à Montréal, ce samedi, avant de s’envoler pour la Californie. Cette séance était marquée par la première présence d’Andrew Wenger, premier choix au total du SuperDraft.

Point positif au départ, les nombreux sourires sur les visages des joueurs, fort contraste avec la toute première séance d’entraînement à l’ouverture du camp de l’Impact. Regroupés, ils faisaient des blagues et semblaient simplement avoir du plaisir à faire ce qu’ils aiment, jouer au foot.

Une certaine complicité semble s’être installée. Les joueurs ont appris à se connaître et communiquent sur le terrain. Le niveau d’intensité a aussi augmenté de beaucoup. En l’espace d’un peu plus de deux semaines, on voit qu’une équipe commence tranquillement à prendre forme à Montréal. La question à 300 piasses est maintenant de savoir si cette équipe sera prête pour le début de saison et du calibre pour tenir tête aux autres formations de la MLS? On peut dire que Jesse Marsch fait travailler ses joueurs en conséquence et qu’il veut envoyer sur le terrain une équipe compétitive, autant techniquement que physiquement.

SoccerPlus a appris que l’embauche de Nevio Pizzolitto devrait être confirmée dans les prochains jours (photo : Raphael L.-Cyr)

Un événement regrettable s’est toutefois produit lors du match intraéquipe alors qu’Hassoun Camara, joueur le plus utile de l’Impact en 2011 a fait collision avec Miguel Montano et s’est immédiatement écroulé en laissant échapper un cri de douleur à donner des frissons. Victime d’une blessure à la cheville, SoccerPlus a appris que le Français qui célébrait la veille son 28e anniversaire de naissance pourrait bien devoir faire une croix sur le voyage de l’équipe en Californie. On devrait avoir plus de précisions sur la gravité de cette blessure et le temps de convalescence prescrit dans les prochains jours. Une chose est certaine, l’Impact se retrouve avec une situation de plus en plus inquiétante en défensive.

Nelson Rivas est blessé pour une période indéterminée (selon l’Impact), mais comme l’a appris notre collègue Patrick Leduc (La Presse/RDS) de la bouche du cheval, cette absence devrait durer deux bons mois, voire même jusqu’à quatre mois selon ce qu’ont confié à SoccerPlus d’autres sources proches de l’organisation. Toujours dans ce dossier, notre collaborateur Marc Tougas de la PC a obtenu la confirmation que la blessure de Rivas ne serait pas directement liée aux problèmes physiques qui ont grandement amputé son utilisation en Europe ces dernières années et qu’une opération ne devrait pas être nécessaire.

C’est sans compter qu’on ne sait toujours pas si Bobby Burling s’entendra avec le club et quand le fera-t-il, mais dans le contexte, entendons-nous pour dire que le joueur a le gros bout du bâton. Par ailleurs, Andrew Wenger est bien venu faire une saucette en ville, mais il compte faire ses études, ce qui devrait lui faire rater une bonne partie du début de la saison, du moins jusqu’en mai. Tout cela devrait permettre à l’Impact de confirmer sous peu que Nevio Pizzolitto poursuivra son parcours avec l’équipe en MLS, selon ce qu’a appris SoccerPlus. Il ne serait pas surprenant de voir l’ex-capitaine signer une entente d’un an assorti d’une année d’option.

Dans un tout autre ordre d’idées, Zarek Valentin est en train de s’établir comme comme favori des partisans. En fin de session lors des courses autour du terrain, il s’est amusé à saluer les journalistes et les partisans, sourire aux lèvres.

Peut-être pas essentiel comme information, mais l’effort de Valentin, notamment sur Twitter (‘Je vu un vouiture trés bonne’) doit être récompensé et l’esprit de ce jeune joueur est un exemple. Il a déclaré que Bernier lui donnait des conseils et qu’il corrigeait son français. Dans une ville où l’on est prêt à faire des manifestations pour pas grand-chose en matière de langue, Valentin est sur la bonne piste pour être le chouchou des partisans.

L’Impact prendra donc lundi la direction de la Californie où l’équipe s’entraînera du 6 au 18 février en plus d’affronter le Dynamo de Houston, les Timbers de Portland et le Galaxy de Los Angeles. Le premier match du 8 février sera l’occasion pour Brian Ching d’affronter l’équipe qu’il ne voulait pas quitter avec qui il compte terminer sa carrière. Reviendra-t-il à Montréal avec l’équipe ou est-ce que ce séjour à Lalaland servira à bâcler une transaction?

Jesse Marsch a aussi déclaré en entrevue que le camp en Californie pourrait être une occasion de rajouter quelques nouveaux joueurs à l’essai. Des surprises à venir?

Comme dirait François Legault : On verra.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :