Les riches s’enrichissent – Rapport Deloitte 2011

« Nous prévoyons une guerre à deux entre Barcelone et Real Madrid pour la position de tête au chapitre des revenus amassés par les clubs »

C’est ainsi qu’est lancé le 14e rapport annuel de la firme Deloitte sur les revenus annuels de clubs de football publié ce mois-ci.

« Ce rapport fait couler beaucoup d’encre, mais il ne révèle rien sur le véritable pouvoir d’achat des clubs, c’est tout à propos des revenus, rien sur les profits et/ou les pertes », comme l’écrivait jeudi matin Gavin Hamilton, rédacteur-en-chef du magazine World Soccer sur Twitter (Twitter.com/WorldSoccerEd).

Voici quand même quelques faits saillants de ce rapport, que vous pouvez lire en entier au http://www.deloitte.com/assets/Dcom-UnitedKingdom/Local%20Assets/Documents/Industries/Sports%20Business%20Group/UK_SBG_DFML2011.pdf.

– Il y a sept clubs anglais dans le Top 20, dont six parmi les 12 premiers. On compte ensuite quatre clubs italiens, quatre clubs allemands trois clubs espagnols et deux clubs français
– Le revenu combiné des 20 clubs qui amassent le plus de revenu a franchi le cap des 4 milliards d’euros (5,4 milliards $CAN) pour la première fois en 2009-2010.
– La plus importante montée a été celle de Manchester City, qui passe du 20e au neuvième rang, à 152,8 millions d’euros, soit une augmentation de revenu de 32,6 %.
– La plus grosse chute de position est celle de l’AS Roma, qui déboule de la 12e à la 18e position, en raison d’une perte de revenus de 16,2 %.
– Trois nouveaux clubs font leur entrée dans le Top 20, soit l’Atletico Madrid (Espagne), Stuttgart (Allemagne) et Aston Villa (Angleterre), prenant la place de Newcastle United (Angleterre), Borussia Dortmund et Werder Bremen (Allemagne).
– Les membres du Top 20 de cette année ont remporté 43 des 50 titres des cinq grands championnats européens (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne et France) au cours de 10 dernières années.
– Les clubs italiens se démarquent par l’importante proportion de leurs revenus découlant des droits de diffusion de leurs matchs (53 à 65 % de la tarte selon le club). Seul Lyon et Aston Villa entrent dans cette fourchette dans le Top 20.
– Les revenus aux guichets sont les plus faibles en proportion à la Juventus (8 %) et les plus importants à Arsenal (41 %).
– Les revenus commerciaux autres sont particulièrement plus élevés chez les clubs allemands (toujours proportionnellement) avec une fourchette de 32 à 53 % de l’ensemble.
– Trois clubs génèrent plus de 100 millions d’euros aux guichets soit Real Madrid, Manchester United et Arsenal.
– Deux clubs génèrent plus de 150 millions d’euros en droits de diffusion de leurs matchs, soit Barcelone et Madrid. Huit en génèrent plus de 100 millions.
– Trois clubs génèrent plus de 100 millions d’euros en revenus commerciaux, soit Bayern Munich, Real Madrid et Barcelone.
– Les revenus combinés de droit de diffusion des matchs des clubs du Top 20 s’élèvent à 1,9 milliard d’euros en 2009-2010, soit presque la moitié (44 %) de l’ensemble des revenus.

Advertisements

2 réflexions sur “Les riches s’enrichissent – Rapport Deloitte 2011

  1. Jasmin dit :

    Et je me demande ou se trouve les clubs de la MLS en ce moment dans cette listes?

    • soccerphil dit :

      Bonjour Jasmin,

      Merci pour ta question. Bien honnêtement, j’ai l’impression que les clubs de la MLS sont assez loin derrière, à l’exception peut-être de Los Angeles (en raison de l’importante vente de maillots suite à l’embauche de Beckham) et des NYRB.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :