Regard sur 2011

À croire les informations qui circulent aux États-Unis, l’Impact jouera sa dernière saison avant de passer en MLS dans une NASL qui serait composée de six jusqu’à 11 équipes en 2011. La Caroline, Porto Rico, Miami, Tampa Bay et Edmonton seraient déjà inclus dans un cahier de charge qui aurait été déposé plus tôt cette semaine par la NASL pour l’obtention du statut officiel de deuxième division auprès de la fédération américaine (USSF).

Faites vos jeux! Les spéculations vont bon train quant à la composition de la D2 où évoluera l'Impact en 2011 à sa dernière saison avant de faire le saut en MLS

À ce groupe, s’ajouteraient l’AC St Louis et les Stars du Minnesota, une fois leur situation de propriétaire résolue. À ce chapitre, un homme d’affaires local est en discussion depuis quelques semaines pour racheter le club du Missouri des mains de Jeff Cooper, tandis que Traffic Sports USA, filiale américaine du géant brésilien et actuel propriétaire du Miami FC se porterait en partie acquéreur des Stars pour assurer leur survie en se chargeant notamment du salaire des joueurs.

Ensuite, Rob Clark, propriétaire des Rhinos de Rochester et Phil Rawlins des Aztex d’Austin seraient en réflexion à savoir s’ils acceptent de jouer en D2 sans quoi ils se retrouveraient en D3 la saison prochaine. En effet, les USL auraient bel et bien abandonné le combat contre la NASL pour se concentrer sur un circuit professionnel de troisième niveau où une dizaine de clubs seraient prêts à démarrer la saison 2011, regroupées en divisions régionales. La 11e équipe serait basée à Atlanta, bien qu’on n’ait pas entendu parler de ce groupe depuis belle lurette, après l’annonce qui le plaçait au sein du groupe NASL au lancement des activités au cours de l’hiver 2010.

Comme l’avance Brian Quarstad du site Inside Minnesota Soccer, je vois mal Phil Rawlins descendre les Aztex en D3 où il pourrait se retrouver dans une division où aucun rival n’est véritablement à proximité, pourquoi alors ne pas rester en D2. Quant aux Rhinos, la ville de Rochester saigne depuis plusieurs années sur le plan économique et l’emplacement du nouveau stade a fait chuter les foules de moitié. Il pourrait être tentant de devenir le grand frère d’une bande de petits poucets en D3 (hormis le Battery de Charleston) que d’avoir à courir la galipote d’Edmonton à Bayamon avec un budget d’opération plus réduit que jamais.

L’Impact désire que la D2 soit viable en 2011 et dans les années subséquentes afin d’y maintenir une présence, possiblement à Ottawa et il ne faudrait pas se surprendre que le président Joey Saputo profite de chaque occasion dans les semaines et mois à venir pour convaincre messieurs Rawlins et Clark de rester au sein du groupe. Comme par hasard (sic) les Aztex sont de passage au stade Saputo ce dimanche, alors que les Rhinos pourraient bien être les adversaires de première ronde de l’Impact dès mercredi prochain.

En parlant d’Ottawa, j’ai bien l’impression que ce n’est plus une question de si, mais plutôt de quand. Encore une fois, deux options seraient sur la table quant au domicile de cette future équipe, soit au stade du parc Landsdowne ou encore dans le stade reconfiguré pour le soccer où on présentait autrefois les matchs de baseball des Lynx d’Ottawa. Possiblement plus coûteuse, cette deuxième option m’enchante au plus haut point de par son emplacement stratégique à proximité de la gare de train et de l’autoroute 417.

On aura certainement l’occasion de s’en reparler sous peu…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :