Moins de Canadiens et moins de Québécois en NCAA

 

Après quatre saisons à l'Université North Carolina Wilmington, l'attaquant québécois Nassim Berhouni sera à la disposition des clubs professionnels dès 2011.

Le nombre de joueurs canadiens qui se retrouvent au sein d’équipes de soccer masculin de première division universitaire américaine a chuté de 12 athlètes en cinq ans selon une enquête exclusive menée pour le compte de ce blogue à l’aube de la saison 2010.

Pas moins de 124 joueurs canadiens sont officiellement inscrits dans les alignements de formations de la D1 de la NCAA, comparativement à 136 en 2005. Cette chute se reflète aussi chez les joueurs québécois, puisqu’on compte maintenant six joueurs contre huit il y a cinq ans.

Fait à noter, l’Ontario possède une plus grosse pointe de tarte qu’il y a cinq ans avec 99 joueurs (80 %) en 2010 contre 89 joueurs (65 %) en 2005.

La Colombie-Britannique affiche la plus grande perte de vitesse à ce chapitre avec 12 joueurs (10 %) cette saison contre 29 joueurs en 2005 (21 %). Faut-il voir dans ce ralentissement l’effet de l’arrivée de l’académie des Whitecaps de Vancouver qui retient plusieurs talents qui auraient autrement trouvé preneurs au sud du 45e parallèle.

L’Alberta (3), le Manitoba et la Nouvelle-Écosse (2 chacun) sont les trois seules autres provinces ayant des joueurs dans des programmes de D1 de la NCAA.

Les joueurs québécois en question sont l’attaquant sherbrookois Santigui Tounkara (SUNY-Binghampton), le milieu de terrain Mehdi Belakehal (SUNY-Stony Brook) de St-Hubert, les attaquants montréalais Berian Gobeil (SUNY-Stony Brook), Nassim Berhouni (UNC-Wilmington) et Sean Rosa (Brown) et le milieu de terrain Étienne Boulanger (UNC-Wilmington) de Sainte-Julie.

Il y a cinq ans, le groupe de Québécois était composé du milieu de terrain montréalais Carlo Schiavoni (Alabama-Birmingham), l’attaquant Gabriel Séguin-Gauthier (SUNY-Albany) de Châteauguay, l’attaquant montréalais L.-P. Levros (SUNY-Albany), l’attaquant Gabriel Germano (Maine-Orono) de Sainte-Foy, le défenseur lavallois Donny Mayard, l’attaquant Yannick Rome-Gosselin de Saint-Jean-sur-Richelieu et le défenseur brossardois Nicolas Suter (Farleigh-Dickinson)

Bien qu’on ne répertorie aucun de ces huit Québécois dans les rangs professionnels nord-américains cinq ans plus tard, la liste de 2005 compte plusieurs joueurs qui se retrouvent aujourd’hui en MLS ou en USSF-D2.

C’est notamment le cas du défenseur ontarien Dejan Jakovic (Alabama-Birmingham) aujourd’hui dans l’effectif de DC United, du milieu britanno-colombien Tyler Roselund (California-Santa Barbara) des Rhinos de Rochester, de l’attaquant britanno-colombien Alex Elliott (Portland) des Whitecaps de Vancouver, du milieu de terrain ontarien Simon Gatti (Rhode Island) de l’Impact de Montréal, du défenseur ontarien John Jonke (Louisville) du Crystal Palace Baltimore, de l’attaquant ontarien Marco Terminesi (Louisville) de l’Impact de Montréal et du milieu de terrain torontois d’origine jamaïcaine O’Brian White (Connecticut) du Toronto FC.

Ajoutons à cela le milieu torontois Elton Fernandes (Western Illinois) qui joue en D1 en Inde, l’attaquant albertain Tosaint Ricketts (Wisconsin-Green Bay) et le défenseur ontarien Frank Jonke (Louisville) qui se retrouvent en D1 finlandaise et le milieu défensif torontois d’origine polonaise Andrew Ornoch (Detroit Mercy) qui joue en D2 néerlandaise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :